1
jeudi
13
Oct

Artistes, mécènes et collectionneurs américains à l’école de Paris (années 1900)

Amphi Valin – Fac de Droit
16:45
Jean-Paul Salles | Docteur en Histoire – Paris I Panthéon-Sorbonne
Gratuit pour les abonnés à la thématique
Prix d’accès au public et/ou non abonné : 8€

Ajouter à mon agenda : +Google +Autres

Les Américains ont des fleuves majestueux, des paysages grandioses … mais ils n’ont pas de cathédrales, ni d’artistes notables jusqu’à la fin du XIXe siècle. Ils vont donc se mettre à l’école de l’Europe, envoyant leurs jeunes artistes en formation, à Paris notamment, achetant des œuvres anciennes, parfois des églises entières (exposées aujourd’hui aux Cloisters, ce musée de New York installé sur la rive de l’Hudson).

Mais ils firent preuve aussi d’audace, à l’image du Docteur Barnes ou de Gertrude Stein, achetant les œuvres des peintres novateurs, Matisse ou Picasso. Et bien vite ils eurent leurs peintres, Mary Cassatt par exemple, ou leurs photographes, Alfred Stieglitz. Leurs musées se peuplent peu à peu des œuvres  majeures de la modernité comme les Demoiselles d’Avignon, arrivées au Moma (Museum of Modern Art) de New York, à la fin des années 30. Pendant la guerre, ce sont les hommes qu’ils sauvent de la barbarie nazie, André Breton, Max Ernst ou Claude Lévi-Strauss, parmi d’autres.

 

 

 

 

 

Image d’illustration : « Le Jour des Alliés, mai 1917 » par Childe Hassam — Photo by: Jopparn, October 20, 2008, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=5148453