Conférences

jeudi
07
Oct

L’Art au féminin – Un regard saisissant sur la place des femmes dans l’Histoire de l’Art

Amphi 400 – Fac de Sciences
16:45
Michelle Brieuc | Auteure – Conférencière – Membre de la Société des Gens de Lettres (SGDL Paris) – Académie des Arts, Sciences et Lettres (Paris)
Gratuit pour les abonnés à la thématique
Prix d’accès au public et/ou non abonné : 7€
Ajouter à mon agenda : +Google +Autres

Lorsqu’on évoque la visibilité des femmes artistes dans l’histoire, on peine à citer :

  • plus de 15 noms de femmes écrivains
  • plus de 3 noms de femmes peintres
  • au moins 1 nom de femme compositrice

À se demander s’il y eut des artistes féminines, quel fut leur talent et qu’ont-elles produit ?

Autant de questions souvent encore sans réponse.

Les grands génies et leurs chefs-d’œuvre occupaient le monde de l’art, éminemment masculin, sans la possibilité pour les femmes de revendiquer une place légitime en tant qu’artistes dans leur cercle hermétique, sans concession. Tout au long des siècles, elles ont vécu leur art dans la solitude, l’indifférence, et malgré leur talent elles ont été oubliées par l’histoire qui a passé sous silence la notion de génie féminin. La question ne se posait pas, tant étaient évidentes l’infériorité naturelle des femmes et leur incapacité à créer autre chose que des enfants (matrice sans âme chez Platon, ou encore matrice dénoncée comme siège de l’hystérie, jusqu’au XIXe siècle).

Aujourd’hui, elles participent aux mêmes enseignements artistiques que les hommes et leur présence dans des écoles d’art n’a cessé de croître. Néanmoins, elles n’échappent pas à l’idée perpétrée qu’il existerait une expression artistique féminine du côté du sensible et du naturel, qui se distinguerait d’un art plus « universel », apanage des hommes.

 

 

Née à Saint-Brieuc (22), après des études de commerce international à Caen, Michelle Brieuc a poursuivi des études linguistiques à Londres. Son parcours professionnel, lié à la communication et aux relations internationales, s’est inscrit d’abord dans le secteur privé puis dans le secteur public à Bordeaux, où elle a travaillé en cabinet politique puis à la politique culturelle de la ville en participant à son évolution et sa restructuration urbaine, et à la mise en place des grands événements (UNESCO, candidature de Bordeaux capitale européenne de la culture, EVENTO…). À travers les missions qu’elle a menées en tant que consultante, elle est intervenue sur différents territoires, où, par leurs cultures, leurs interactions, leurs différences et ou leurs similitudes, elle a découvert l’interculturel, ou comment construire des rapports  entre plusieurs cultures différentes.

Désormais de retour en Bretagne, Michelle Brieuc s’adonne pleinement à l’écriture qu’elle pratique depuis plus de 30 ans, au cours desquels elle a reçu de nombreuses distinctions dans le cadre de concours littéraires. Dans ses écrits (nouvelles, romans, essai) elle aime mettre en scène et en mots, par petites touches tendres et sensibles, des personnages aux parcours de vie faits de force, de passion, d’aventure. Terroir et histoire sont la source de son inspiration, dans lesquels elle conjugue réalité et fiction pour adosser ses écrits sur des périodes importantes de notre Histoire.

Passionnée de littérature et d’art, Michelle Brieuc aime partager et transmettre la connaissance à travers des conférences dédiées aux écrivains, aux artistes, pour mieux décrypter l’inconnu de leur personnalité et la raison de leur talent, leur face cachée, ainsi qu’aux grands événements qui ont participé à l’évolution de l’Histoire, toutes époques confondues.

Si le thème des femmes apparaît régulièrement dans ses interventions, c’est parce que leurs actions ont jalonné les siècles en y gravant leurs idées, nourries de leurs espoirs, leurs ambitions, leurs désillusions aussi, sans jamais pour autant renoncer.

Elle anime également des rencontres sur la création littéraire, de la nouvelle au roman, ainsi que des ateliers d’écriture au cours desquels elle incite les auteurs à dépasser leur propre réalité afin de les amener vers la fiction, pour développer leur imaginaire.

Michelle Brieuc est membre de la Société des Gens de Lettres, et de l’Académie des Sciences, Arts et Lettres, à Paris.

 

Image d’illustration :  Joseph-Benoît Suvée, CC0, via Wikimedia Commons
J.B. SUVEE. (1743-1807) « L’invention du dessin » 1791
Dibutade, fille d’un potier de Corinthe, dit adieu à son amant. Avant qu’il ne parte pour un long voyage, elle dessine son ombre sur le mur de l’atelier de son père, afin de pouvoir conserver son image à jamais. Selon la légende, c’est ainsi que le dessin serait né.

jeudi
30
Sep
CONFÉRENCE INAUGURALE – Au coeur de l’orchestre, comment ça marche ?
Amphi Valin – Fac de Droit
14:30
Christian Merlin | Producteur à France Musique – Critique musical au Figaro – Écrivain
Gratuit pour les adhérents
Prix d’accès au public et/ou non abonné : 7€
Ajouter à mon agenda : +Google +Autres
mardi
05
Oct
Le Western de Peckinpah à Audiard (3/3)
Amphi G – IUT
16:45
Denis Mellier | Professeur des universités en Littérature générale et comparée
Gratuit pour les abonnés à la thématique
Prix d’accès au public et/ou non abonné : 7€
Ajouter à mon agenda : +Google +Autres